Accueil    Sports    Business Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Femmes    Pratique    Senegal     Publicité
NEWS
Politique Économie Sport Société Faits Divers Culture NTIC Région Afrique Diaspora
Comment faire de la publicité sur aDakar.com?

Accueil
News
Coulisses

Recherche:


Coulisses
Pour remplacer les ’’clandos’’, voilà le Tata Magic

Enquête Plus -  27/4/2014 -  Après avoir été au centre du renouvellement du parc de ''cars rapides'', Tata revient dans le cadre de l’exécution du programme de renouvellement du parc de taxis-banlieue plus connus sous l'appellation ''taxis clandos''. Selon un communiqué qui nous est parvenu, c'est Thierno Alassane Sall, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, qui préside la cérémonie de remises de clés du Tata Magic, le véhicule appelé à supplanter les clandos dans le paysage du transport urbain dakarois. La cérémonie se tiendra à l’hôtel les Almadies, le lundi 28 avril 2014, de 9 heures 30 à 11 heures 30.

John Coltrane célébré au Sénégal, du 24 au 27 avril

Enquête Plus -  21/4/2014 -  Buur Dali Productions, en partenariat avec l’Orchestre national du Sénégal, organise du 24 au 27 avril courant un grand hommage à John William Coltrane, saxophoniste, compositeur et chef de formation américain. Se déroulant sur 3 jours, cet événement a pour objectif de promouvoir la musique jazz au Sénégal, en renforçant les capacités des jeunes musiciens du genre, à travers le pays, particulièrement s’agissant des techniques d’improvisation. Partagée entre la Maison de la culture Douta Seck, le West african research center (WARC) et le Just4U, cette manifestation culturelle verra la participation de plusieurs artistes en provenance de New Orléans, Seattle, New York et, bien sûr, du Sénégal. Une grande conférence internationale sur le Congo Square et, plus généralement, la problématique des origines du Jazz est prévue, en même temps qu’une dédicace d’ouvrages de recherches sur le sujet de workshops, showcases et concerts. Enfin, les organisateurs feront face à la presse le mardi 22 avril, à l’occasion d’une conférence donnée à Douta Seck.

Khalifa Sall/Mimi Touré, bras de fer continu...

Enquête Plus -  15/4/2014 -  La bataille de Grand-Yoff est sans nul doute l'un des bras de fer politiques les plus suivis. Et pour cause, il oppose l'actuel maire de Dakar Khalifa Sall, membre de la Direction du Parti socialiste (PS) au Premier ministre Aminata Touré, membre de l'Alliance pour la République (APR). Cette dernière devrait recevoir les soutiens de membres de son parti dans le secteur alors que Khalifa Sall lui cherche bien à se débarrasser de l'image totalement négative du maire de Grand-Yoff Mamadou Mbaye dont la gestion est très décriée par les populations. Khalifa Sall s'est dit ''pas totalement satisfait'' de son bilan et promet un financement de trois milliards de francs Cfa pour prendre en charge divers travaux dont la réhabilitation des routes. Aminata Touré multiplie les descentes sur le terrain, de même que Khalifa Sall qui essaie de travailler au corps certains relais d'opinion de la zone.

Doudou Ndiaye Rose toujours vivace

Enquête Plus -  6/4/2014 -  Cela a frappé toutes les attentions ; le talentueux Doudou Ndiaye Coumba Rose a fait sensation hier en défilant, plus de 80 bougies dans les jambes, aux côtés des légendaires ’’majorettes’’. Visiblement affaibli par le poids de l’âge, ce virtuose du tam-tam, qui a eu une vie très remplie, a assuré, avec sa relève, un spectacle de haute facture. Si l’on parle de Doudou Ndiaye Rose c’est qu’il se fait discret depuis quelque temps ; lui qui pourtant était si vivace, si dynamique. A noter que les ’’majorettes’’ ont cette année encore, cassé la baraque aux côtés du Prytanée militaire de Saint-Louis qui a aussi fortement fait sensation.

La Légion Ouest de la gendarmerie reçoit son contingent d’ASP, lundi

Enquête Plus -  9/3/2014 -  L’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (ASP) poursuit allègrement le déploiement des 10 000 agents recrutés pour épauler les forces de sécurité. Aussi, la Légion Ouest de la gendarmerie entrera en possession des éléments qui lui sont affectés lors d’une cérémonie prévue lundi prochain à 10 heures, au hangar des pèlerins de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Le communiqué signé du Directeur général de l’ASP, Pape Khaly Niang, précise que ce sont 1 000 agents de sécurité qui sont mis à la disposition de la gendarmerie nationale. Il indique en outre que ’’tous les ASP (agents de sécurité de proximité) affectés à la gendarmerie, dans la région de Dakar, sont donc convoqués à cette cérémonie’’.

Coulisses : Tolérance zéro pour les réserves de carburant des conducteurs maliens, à partir du 3 mars

Enquête Plus -  27/2/2014 -  C'est fini. A compter du lundi 3 mars prochain, la vente et le transport de carburant à bord de réservoirs non connectés aux moteurs de leurs véhicules ne seront plus tolérés pour les conducteurs maliens. Le ministre sénégalais de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, et le ministre malien de la Sécurité, le Colonel Sada Samaké, en ont convenu ainsi, hier à Dakar, à l’issue d’une réunion de travail qui a essentiellement porté sur le transport entre les deux pays. C'est ainsi que les deux parties ont décidé d’accorder aux transporteurs maliens un délai de cinq jours, pour leur permettre de se conformer à la mesure. Et durant cette période de sursis, tous les camions bloqués à la frontière entre les deux pays pourront entrer au Sénégal avec leurs stocks de gasoil et d’essence. ''A partir du 5 mars, aucun transporteur malien ne devra avoir un autre réservoir contenant du carburant, en dehors des deux réservoirs connectés au moteur. A partir de maintenant, il ne sera plus autorisé d’avoir un réservoir qui contient du carburant et qui n’est pas connecté au moteur. Les forces de sécurité vont veiller à l’application stricte de la mesure. Les réservoirs et les bidons seront désormais saisis'', a indiqué le ministre sénégalais de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo.

Bés du Ñakk défend la CNRI

Enquête Plus -  21/2/2014 -  Bés Du Ñakk (BDN) s'est invité dans le débat suscité par le rapport de la Commission nationale pour la réforme des institutions (CNRI), récemment remis au chef de l’État Et lors de la réunion de son Directoire national, le 18 février dernier, le mouvement dirigé par Serigne Mansour Sy Djamil a tenu ''à féliciter chaleureusement le professeur Mbow et toute son équipe composée de fils de ce pays, dont le patriotisme, la compétence, la probité intellectuelle, l’expérience, le courage, le sens de l’éthique et le désintéressement ne font l’ombre d’aucun doute''. Bés Du Ñakk estime en outre que ''la mission (a été) impeccablement menée''. Toutes raisons qui font que Mansour Sy Djamil et Cie ''exhortent le président de la République à faire fi des positions partisanes et tonitruantes venant surtout de son propre entourage, pour ne privilégier que l’intérêt de la nation sénégalaise''. ...et réclame son récépissé Autre sujet abordé par le Directoire de BDN, le blocage de son récépissé par le gouvernement de Macky Sall. ''Conscient de sa légitimité politique consacrée par le suffrage universel des Sénégalais qui lui ont donné 4 députés avec sa propre liste lors des élections législatives du 1er juillet 2012, Bés Du Ñakk a décidé de se muer en parti politique, pour d’une part pouvoir participer aux élections locales prochaines sous sa propre bannière, et d’autre part apporter sa pierre à l’édification d’un Sénégal nouveau'', indique-t-il. Non sans s'offusquer que ''depuis le 1er septembre 2013, date à laquelle Abdoulaye Daouda Diallo a été nommé ministre de l’Intérieur, le dossier de Bés Du Ñakk est sur sa table pour signature'', alors que la demande de reconnaissance, déposée à cet effet à la Préfecture de Dakar, le 07 mai 2013, a traversé toutes les étapes d’enquête de police. Alors, Mansour Sy Djamil et ses amis se posent des questions : ''Mais qui a intérêt à ce que Bés Du Ñakk n’aille pas aux élections locales avec sa liste ? De quoi a-t-on peur ?''

le journaliste Tamsir Jupiter Ndiaye libre

Autre presse -  13/12/2013 -  Le journaliste Tamsir Jupiter Ndiaye est désormais libre. Le chroniqueur, qui avait été condamné pour acte contre nature et détention illégale d’arme à 4 ans de prison avant de voir sa peine réduite à 2 ans, vient de bénéficier d’une remise de peine.