Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

BIRAHIME SECK (forum civil) sur la lutte contre la COVID-19 ‘’Les citoyens ont été assez responsables’’
Publié le dimanche 9 aout 2020  |  Enquête Plus
Cérémonie
© aDakar.com par DG
Cérémonie officielle de la 131e édition du pèlerinage marial de Popenguine
Popenguine, le 10 juin 2019 - Le ministre de l`Intérieur a conduit la délégation officielle du gouvernement du Sénégal à la cérémonie officielle de la 131e édition du pèlerinage marial de Popenguine. Photo: Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l`Intérieur
Comment


Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a encore exigé, hier, le respect des mesures barrières, dans la lutte contre le coronavirus. Alors qu’un relâchement général a été noté, le coordonnateur du Forum civil considère que les citoyens ont été responsables et que l’Etat du Sénégal est le grand fautif dans cette situation.



Le relâchement noté dans la lutte contre le coronavirus relève de la responsabilité de l’Etat du Sénégal, d’après le coordonnateur du Forum civil. Birahime Seck, qui présidait hier un atelier de partage sur un avant-projet de loi relatif à l’accès à l’information, a profité de l’occasion pour exprimer son amertume sur la situation sanitaire du pays.

Son organisation, dit-il, a cessé de parler de la pandémie, depuis que le président de la République a pris des ‘’mesures de relâchement’’. ‘’Nous avions eu une vision très claire de la question, pour lutter contre la Covid-19. Il ne fallait pas de demi-mesure, mais des mesures intégrales, vraiment drastiques pour arriver à bout de cette pandémie. Malheureusement, il y a eu relâchement et on se défausse sur les populations’’, dénonce le coordonnateur du Forum civil.

Aux yeux de Birahime Seck, les citoyens ont été d’ailleurs assez responsables. A l’en croire, la quasi-totalité des Sénégalais a respecté le couvre-feu et les mesures édictées par le gouvernement, malgré certains récalcitrants. Il trouve ainsi anormal que l’Etat se défausse aujourd’hui sur ces citoyens pour les exiger le port du masque. ‘’Est-ce que l’Etat a pris sur lui de subventionner le prix des masques ? Est-ce qu’il a développé une politique de distribution des masques ? Qu’est-ce que l’Etat a fait pour que les populations puissent accéder à ces masques qui sont chers, avant de les sanctionner ? Je pense que la responsabilité n’est pas du côté de la population, mais plutôt du côté de ceux à qui on a confié notre suffrage. Ce n’est pas parce que les citoyens veulent un relâchement que les responsables aussi doivent suivre cette volont钒, pense-t-il.

Sur la sortie du chef de l’Etat qui estime que le traitement médiatique fait sur cette crise sanitaire est alarmiste, Birahime Seck est d’un avis contraire. En effet, pour lui, il n’appartient pas au gouvernement de se défausser sur la presse qui n’a fait que, dit-il, relayer l’information donnée par le ministère de la Santé. ‘’Il appartient à ceux qui sont en train de gérer la Covid-19 de reconnaitre qu’ils ont échoué. S’ils veulent prendre de nouvelles mesures, qu’ils nous disent sur quelles informations ils se fondent pour le faire’’, s’interroge-t-il.

A l’en croire, certains rassemblements, en cette période de pandémie, sont inacceptables. Malheureusement, se désole-t-il, ce sont les autorités de ce pays qui vont dans ces rassemblements, particulièrement les funérailles. Au moment où les autorités sanitaires renseignent que les récents cas recensés proviennent de ces cérémonies funéraires.

HABIBATOU TRAORE
Commentaires